Se faire assister lors d’un entretien informel : conseils et avantages

Dans le monde professionnel, il peut arriver qu’un salarié soit convoqué à un entretien informel avec son employeur. Cette situation peut être stressante, surtout si l’on ne sait pas à quoi s’attendre. L’option de se faire assister lors de cet entretien est un droit dont disposent les salariés pour les aider à mieux gérer ces situations délicates.

Pourquoi se faire assister lors d’un entretien informel ?

Tout d’abord, il faut savoir que la présence d’un tiers lors d’un entretien informel permet de faciliter la communication entre les deux parties et d’assurer une meilleure compréhension des enjeux par le salarié. Cela peut aussi contribuer à mettre fin à certaines situations conflictuelles.

Lorsqu’il s’agit de discuter d’un problème lié au travail ou de trouver un arrangement pour résoudre un conflit, la présence d’une personne extérieure expérimentée dans ce type de négociation peut grandement aider à obtenir un résultat satisfaisant pour les deux parties concernées. Par ailleurs, un conseiller externe peut également offrir un regard objectif sur la situation et apporter des éléments d’éclairage qui pourront faciliter la prise de décision.

Quels types d’assistants possibles ?

Plusieurs options s’offrent aux salariés pour choisir leur représentant lors d’un entretien informel :

  • Un collègue de travail
  • Un membre du comité social et économique (CSE)
  • Une personne extérieure, telle que l’avocat ou un conseiller juridique

Il est essentiel de choisir une personne en qui le salarié a confiance et qui sera capable de représenter ses intérêts de manière efficace.

Les avantages de se faire assister lors d’un entretien informel

Même si cet entretien ne revêt pas un caractère formel, il peut néanmoins avoir des conséquences importantes pour la carrière du salarié. Il convient donc de prendre toutes les précautions nécessaires pour s’assurer que les droits du salarié sont respectés et que l’échange se déroule dans les meilleures conditions possibles.

La protection des droits et des intérêts du salarié

Le rôle principal de la personne assistant le salarié lors d’un entretien informel est de veiller à ce que ses droits soient préservés. En effet, certains employeurs peu scrupuleux peuvent profiter de l’absence de formalisme de ces entrevues pour faire pression sur leurs salariés ou leur extorquer des concessions qui n’auraient pas été acceptées dans un cadre officiel.

Ainsi, l’assistant aura notamment pour mission de vérifier que :

  • L’employeur respecte les règles légales applicables dans son entreprise
  • Le salarié est traité de manière équitable et non discriminatoire
  • Les accords intervenus entre les parties sont conformes à la législation en vigueur

Un soutien moral et technique pour le salarié

Se présenter seul face à son employeur dans une situation de conflit peut être très stressant, surtout si l’issue de cette entrevue pourrait avoir un impact sur sa carrière. C’est pourquoi il est fortement recommandé de se faire assister lors d’un entretien informel. La présence d’une personne compétente à ses côtés permettra au salarié de :

  • Garder son calme et maîtriser ses émotions
  • Mobiliser des arguments solides pour défendre sa position
  • Négocier plus efficacement avec son employeur

Toutes ces raisons font de l’assistance lors d’un entretien informel une option intéressante pour les salariés, qui pourront bénéficier de conseils avisés et d’un soutien précieux pour faire valoir leurs droits et parvenir à un accord mutuellement satisfaisant avec leur employeur.

Comment se préparer pour un entretien informel accompagné ?

Afin de tirer profit au maximum de la présence d’un assistant lors d’un entretien informel, il est important de bien se préparer. Voici quelques étapes à respecter :

Choisir la bonne personne pour vous assister

Comme mentionné précédemment, il est primordial de choisir une personne de confiance, capable de bien comprendre la situation et les enjeux pour le salarié. Avant de la solliciter, il peut être utile d’en discuter avec elle afin de s’assurer qu’elle est en mesure d’assumer ce rôle.

Organiser une réunion préparatoire

Quelques jours avant l’entretien informel, le salarié et son assistant devraient se réunir pour :

  • Faire un point sur la situation dans son ensemble
  • Définir les objectifs à atteindre lors de cet entretien
  • Élaborer une stratégie de négociation adaptée

Cette étape permettra au salarié de mieux cerner ses attentes et à l’assistant de mieux comprendre la position de la partie adverse.

Se tenir prêt le jour J

Le jour de l’entretien informel, salarié et assistant doivent arriver en avance afin d’avoir le temps de :

  • Relire leurs notes et se remémorer les points clés abordés lors de la réunion préparatoire
  • Se recentrer sur leurs objectifs respectifs
  • Avoir un dernier échange afin de parer à toute éventualité

En suivant ces conseils, le salarié et son assistant seront prêts à affronter la situation et pourront mettre toutes les chances de leur côté pour parvenir à un accord satisfaisant pour les deux parties.