Les plus grands navigateurs francais – Le top 7

grand navigateur francais

 

Lorsqu’on parle de navigation, beaucoup pensent directement aux personnages ayant marqué l’histoire comme Christophe Colomb ou encore Marco Polo. Toutefois, l’histoire de la navigation ne se résume pas à cette époque. Plus récemment, bon nombre de navigateurs français ont su se faire un nom dans le métier grâce à leurs diverses réalisations. Allons à la rencontre des meilleurs navigateurs français.

 

Éric Tabarly

Éric Tabarly a vu le jour à Nantes le 24 juillet 1931. Il se familiarise à la voile à l’âge de 3 ans et se découvre très vite une passion pour les courses au large. Au cours de l’année 1938, son père acquiert un voilier qui se révèle être le célèbre Pen Duick, le premier voilier du navigateur français.

Plus tard officier dans la marine nationale, Éric Tabarly eut ses premiers succès dans les années 1960 et se fit un nom dans le domaine de la navigation à voile. En 1968, il innove dans la conception d’un multicoque de course au large, Le Pen Duick IV. Il devint ainsi l’un des pionniers de la production de ce genre de bateau.

Plusieurs fois décoré, Éric Tabarly s’est éteint le 13 juin 1998 en mer Irlande après une chute. On compte parmi ses nombreux titres celui de la Transat anglaise en solitaire, la transat Jacques Vabres, le triangle atlantique et bien d’autres. Pour ses nombreuses performances, il occupe la première place de ce classement.

 

Michel Desjoyeaux

Né à Concarneau le 16 juillet 1965, Michel Desjoyeaux est l’un des plus grands navigateurs français. Il a dès sa plus tendre enfance évolué dans un milieu et dans une famille dans laquelle la navigation et les bateaux avaient une place particulière. Il se retrouve très vite dans le monde de la compétition allant des régates d’hiver à Concarneau à la prestigieuse course de l’Europe.

Aujourd’hui, il fait partie des navigateurs ayant reçu le plus de titres avec plus de 25 victoires à son actif. On compte parmi ses titres la Route de Rhum, le Bol d’or Mirabaud, la solitaire du Figaro remporté à trois reprises.

Michel Desjoyeaux est aujourd’hui auteur de nombreux livres et a été sacré trois fois Marin de l’année. En 2005, il a également été nommé Chevalier de la Légion d’honneur et en 2009 a reçu le Prix de l’Excellence française. Ses nombreux succès lui ont valu le surnom de “le professeur“.

 

Olivier de Kersauson

En troisième position, nous retrouvons le navigateur français Olivier de Kersauson, né le 20 juillet 1944 à Bonnétable dans la Sarthe. Il fit ses premiers pas dans la navigation à l’adolescence avant de devenir dans les années 1960 l’un des équipiers préférés d’Éric Tabarly. Il collabore avec ce dernier jusque dans les années 74 et le considère d’ailleurs comme son mentor.

Une fois en solitaire, Olivier de Kersauson sera à l’origine d’un bon nombre de records. Il s’agit entre autres du tour du monde en solitaire de 1989 qu’il effectue en 125 jours, 19 heures, 32 minutes et 33 secondes ou encore du Trophée de Jules Vernes. Il établit aussi un record en 2005 en traversant l’océan pacifique en 4 jours, 19 heures et 31 minutes. Olivier de Kersauson est également très connu pour être l’auteur de plusieurs ouvrages et pour son rôle de chroniqueur radio et télévision.

 

navigateur francais

 

Philippe Poupon

Philippe Poupon, tout comme Olivier de Kersauson fut également un équipier d’Éric Tabarly dans les années 1970. Il est né à Quimper le 23 octobre 1954 et fait partie des navigateurs les plus titrés. Il est trois fois victorieux au figaro et est également un détenteur du record de la traversée de l’Atlantique d’ouest en 1987. Cette traversée, il l’a effectuée en 7 jours, 12 heures et 49 minutes.

Il fut aussi le vainqueur en 1975 du Triangle Atlantique, en 1986 de la Route de Rhum, en 1988 de la Transat anglaise…Philippe Poupon a par la suite collaboré dans de nombreux documentaires télévisés et est populaire pour ses actions pour la sauvegarde de l’environnement.

 

Florence Arthaud

Florence Arthaud occupe la cinquième place de ce classement des meilleurs navigateurs français. Elle est née le 28 octobre 1957 à Boulogne-Billancourt et a fait ses débuts dans la navigation à un très jeune âge. Elle eut en 1974 un accident de voiture à la suite duquel elle plongea dans un coma et se retrouva paralysée. Il lui fallut deux années pour se rétablir. C’est pendant cette période qu’elle réalisa sa première traversée.

La carrière de Florence Arthaud commence par la première édition la Route du Rhum. Elle fut d’ailleurs la première femme à avoir gagné cette compétition en 1990. Elle est surnommée « la petite fiancée de l’Atlantique » et eut une vie privée assez tumultueuse. Elle perdit la vie le 9 mars 2015 suite à un accident d’hélicoptère.

 

Armel Le Cléac ‘h

Surnommée le chacal, Armel Le Cléac’h est né le 11 mai 1977 à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère. Il débute en compétition à 9 ans et participe pour la première fois à une course en solitaire au cours de l’année 1997. Sa carrière sportive prit un véritable tournant après sa victoire au Challenge Espoir Crédit Agricole de 1999. Il est par la suite Champion de France de course au large en solitaire en 2003 et est deux fois vainqueur de la Solitaire du figaro.

Il compte également parmi ses titres la Transat AG2R qu’il remporta en 2004 et en 2010, la Transat anglaise en 2016, mais aussi celui de champion IMOCA en 2008. Ce n’est pas tout, Armel Le Cléac’h est aussi le premier marin à avoir fini à trois reprises le Vendée Globe en obtenant une place sur le podium. Il reçut en 2017 la distinction de Chevalier de la Légion d’honneur.

 

François Gabart

François Gabart vit le jour à Saint-Michel-d Entragues en Charente le 23 mars 1983. Il est détenteur d’un diplôme de génie mécanique et développement qu’il obtint en 2007. En 2008, il concourt à la Transat Jacques après avoir intégré le programme Skipper Macif. Il finit à la deuxième place de la compétition et réalise les années qui suivent de nombreux exploits.

François Gabart gagne en 2013 la 7e édition du Vendée Globe avec un record de 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes. Il obtint aussi le titre en 2015 à la Transat Jacques-Vabre ainsi que celui de la Transat anglaise en 2016. Les exploits de ce navigateur français ne s’arrêtent pas là. En 2017, il établit également un record du tour du monde et est le premier skipper solitaire à excéder 800 milles nautiques en une journée. Avec ce palmarès, il mérite sa place dans ce classement.